I. Création d'un tsunami

Tout d'abord, le séisme provoque ce qu'on appelle un "appel d'eau", ce qui entraîne une baisse du niveau de la mer.

protocole de l'expérience: réalisation d’un tsunami suite à une explosion de ballon. protocole de l'expérience: réalisation d’un tsunami suite à une explosion de ballon.

réalisation d'un tsunami à l'aide d'un ballon réalisation d'un tsunami à l'aide d'un ballon


fig6-tsunami-rupture.jpg

Ensuite une oscillation se forme; une onde d'une longueur de 125 à 250 kilomètres se propage à grande vitesse sous la surface. Pour finir, l'onde forme des vagues géantes en arrivant près des côtes.

 Un tsunami peut se former à plus de 700 kilomètres des côtes tout en étant aussi voir plus dévastateur qu’un tsunami ayant lieu à une centaine de kilomètres.


 

Les tsunamis sont des vagues immenses, capables de tout dévaster sur leur passage. Contrairement aux vagues ordinaires, les tsunamis prennent naissance dans le fond des mers.

1-1.png 

Lorsqu'un accident géologique survient au fond de l'océan, comme par exemple un glissement de terrain ou un tremblement de terre, cela provoque le déplacement de milliers de mde roches et de sédiments.2.png

L'onde de choc qui en résulte crée des vagues qui se déplacent à plus de 800 km/h.

3.png 4.png

Au large, ces vagues sont à peine perceptibles mais lorsqu'elles abordent le continent, elles peuvent former des murs d'eau de plusieurs dixaines de mètres de haut qui déferlent sur les côtes en balayant tout sur leur passage.

5.png

Les tsunamis provoquent de terribles innondations et anéantissent les constructions. D'une violence inouïe, il compte parmi les phénomènes naturels les plus meurtriers.

 d'après : www.alertes-meteo.com





1. Tremblement de terre

  • Un séisme sous marin qui déclenche un tsunami est appelé séisme tsunamigénique.

protocole de l'expérience: réalisation d'un tsunami à l'aide d'une plaque en verre. protocole de l'expérience: réalisation d'un tsunami à l'aide d'une plaque en verre.

Réalisation d'un tsunami à l'aide d'une plaque en verre vue de côté. Réalisation d'un tsunami à l'aide d'une plaque en verre vue de côté.

Réalisation d'un tsunami à l'aide d'une plaque en verre vue du dessus. Réalisation d'un tsunami à l'aide d'une plaque en verre vue du dessus.

tsunami-plaque.jpg

 

 



Généralement, un tsunami survient au moment où une plaque tectonique passent en dessous d’une autre, cela produit une onde de choc qui devient une onde marine et qui entraîne la formation d’une vague de plusieurs mètres de haut, pouvant aller jusqu’à plusieurs centaines de kilomètres de long et de large et pouvant aller à une vitesse de plus de 800 km/h. Un tsunami n’est généré qu’à partir d’un séisme de magnitude 7 sur l’échelle de Richter.





 


  • L'intensité d'un tsunami est définie sur des échelles particulières.

 

L'échelle d'Imamura et Iida : la magnitude du tsunami est donnée par Hm=2exp(m) avec Hm la hauteur maximale du tsunami à la côte.

m = -1 : tsunami mineur

m = 0 : hauteur des vagues au large: environ 10cm (la vague la plus forte, sur la côte, atteint 1m)

m = 1 : hauteur des vagues au large: environ 25cm (la vague la plus forte, sur la côte,  atteint 2m ; dégâts aux maisons et aux navires)

m = 2 : hauteur des vagues au large: environ 50cm (la vague la plus forte, sur la côte, atteint 4 à 6m ; destruction de navires, pertes humaines)

m = 3 : hauteur des vagues au large: environ 1m (la vague la plus forte, sur la côte, atteint 10 à 20m)

m = 4 : hauteur des vagues au large: environ 2m (la vague la plus forte,sur la côte, atteint plus de 30m)

 

 

 

L'échelle d'intensité modifiée de Sieberg :

I : très légère, l'onde est faible perceptible uniquement sur les marégraphes.

II : légère, l'onde est remarquée par les familiers de la mer sur les rivages très plats.

III : assez forte, l'onde inonde les côtes en pente douce, les embarcations légères sont échouées, l'écoulement dans les estuaires est renversé.

IV : forte, le rivage est inondé, les constructions sur la côte sont dégradées, la côte est jonchée de débris flottants.

V : très forte, inondation générale, destruction des batiments, affouillement des terres, pertes humaines.

VI : désastreuse, destruction des structures, inondation sur une grande profondeur, dommages aux navires, nombreuses victimes.


 

2. Eruption volcanique

Des tsunamis peuvent etre provoqué par une éruption volcanique sous marine qui déclenche une impultion élevant une colone d'eau puis un tsunami.

lors des éruptions volcaniques, une coulée rapide de lave ou de gaz peut aussi être une cause de tsunami.

cette cause de tsunami se dissipe rapidement contrairement aux tsunamis provoqués par des séismes qui sont beaucoups plus dangereux et meurtriers.

 

tsunami-volcan.jpg

protocole d'une expérience présentant une explosion sous-marine. protocole d'une expérience présentant une explosion sous-marine.

protocole d'une expérience présentant une explosion sous-marine. protocole d'une expérience présentant une explosion sous-marine.

réalisation d'une explosion sous marine vue de côté. réalisation d'une explosion sous marine vue de côté.

réalisation d'une explosion sous marine vue de face. réalisation d'une explosion sous marine vue de face.




3. éboulement

les tsunamis peuvents être générés par l'érosion qui produit l'éboulement d'une falaise ou bien d'un iceberg.

protocole de l'expérience: réalisation d'un éboulement qui entraînerait un tsunami. protocole de l'expérience: réalisation d'un éboulement qui entraînerait un tsunami.

réalisation d'un tsunami du à un éboulement. réalisation d'un tsunami du à un éboulement.

 

Les roches situées sur les pentes des volcans peuvent suite à un léger tremblement dû à une éruption, provoquer un glissement de plaques rocheuses en amont. Plus la pente est rude et plus la vitesse des plaques augmente. Lors de la collision terre-mer, il y a formation d’une vague pouvant atteindre plusieurs mètres de haut ainsi qu’une vitesse relativement élevée.

La fonte des glaciers peut provoquer un éboulement mais sont dans la plupart des cas moins dangereux que les éboulements terrestres.

 

4. les cas les plus rares

 

meteorite.png

 

Dans des cas très rares, les tsunamis peuvent etre provoqué par l'impact d'une météorite qui entraine un déplacement d'eau et une onde marine donc un tsunami.

Autrefois, les pays ayant la bombe nucléaire effectuaient certains tests dans l'océan ce qui pouvais parfois entrainer la naissance de tsunamis.

A la fin de la seconde guerre mondiale, en 1944, la bombe atomique était opérationnelle. Malgré tout, les Alliés fabriquaient un projet en secret: la «bombe tsunami», au cas où la bombe atomique ne serait pas suffisante.

 

C’est Ray Waru qui, en effectuant des recherches dans des archives nationales a mis à jour des dossiers militaires traitant du «Project Seal». D’abord en Nouvelle Calédonie, puis dans la Péninsule Whangaparaoa, près d’Auckland, ce ne sont pas moins de 3 700 bombes qui explosèrent à partir de juin 1944.

 

Pour les militaires, une série de 10 explosions au large permettrait de créer un tsunami d’une hauteur de plus de 10 mètres (d’après ces tests).

 

En 1945, le projet fut abandonné. 


 

×